Rogue One : a Star Wars story

069648.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Synopsis : Situé entre les épisodes III et IV de la saga Star Wars, le film nous entraîne aux côtés d’individus ordinaires qui, pour rester fidèles à leurs valeurs, vont tenter l’impossible au péril de leur vie. Ils n’avaient pas prévu de devenir des héros, mais dans une époque de plus en plus sombre, ils vont devoir dérober les plans de l’Étoile de la Mort, l’arme de destruction ultime de l’Empire (source : allociné).

Ce n’est que quelques siècles après tout le monde que j’ai pu voir ce nouvel épisode de la saga Star Wars. La faute a une vilaine chute le jour J qui en plus d’avoir brisé mon bras a aussi brisé mon coeur de fan car ne pas voir un SW au cinéma, c’est un sacrilège. J’ai donc sagement attendu tout en lisant les critiques toutes plus élogieuses les unes que les autres.

Cet épisode est situé juste avant l’épisode 4 et nous raconte ce que l’on sait déjà, le vol des plans de l’étoile de la mort par une équipe de rebelles, plans qui seront donc dissimulés dans R2D2. Il n’y a aucun suspens quand à l’histoire pour quiconque connait la saga mais ce n’est pas un problème puisque pour une fois on assiste à l’autre côté de l’action. On suit les hommes de l’ombre dans une quête désespérée pour renverser l’empire. On suit les héros qui permettent la célébration d’une victoire à la fin du Retour du jedi.

Le point fort du film est qu’il s’insère à la perfection dans la saga tant par son histoire que par sa réalisation, ses décors, ses costumes et sa musique. On a affaire à une très jolie réalisation proche de la trilogie originale et l’épisode 7 et très loin de la prélogie tant détestée. Cela reste très plaisant à voir et l’ambiance est une vraie force. La fin du film le résume d’ailleurs très bien puisqu’on retrouve aux détails près la scène ouvrant SW 4. Et je suis au passage très contente de la fin concernant les protagonistes principaux, une fin très logique.

Pour les points négatifs, je pense qu’il aurait pu être plus court en supprimant toute la partie avec Saw Gerrera. Le seul point important étant le message du père de Jin, ils auraient pu l’intégrer d’une autre façon parce que clairement le personnage joué par Forest Whitaker est vraiment inutile et l’escapade sur Jedha n’est donc pas très intéressante. Je ne suis pas non plus très fan de Felicity Jones que je trouve vraiment mais vraiment trop molle.

En conclusion, Rogue One est une jolie surprise qui enrichit l’univers SW de façon positive. On espère juste que ce n’est pas le signal pour une fête au spin off qui gâcherait notre plaisir et que les prochains réalisateurs sauront respecter le travail déjà en place.

 

Laissez un commentaire