Les animaux fantastiques

205295.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

 

Synopsis : New York, 1926. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d’être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Maj’ déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu… et demeure introuvable.
Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d’un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir. Mais quand Jacob Kowalski, Non-Maj’, libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente. Il s’agit d’une violation manifeste du Code International du Secret Magique dont se saisit l’ancienne Auror Tina Goldstein pour récupérer son poste d’enquêtrice. Norbert, Tina et sa sœur Queenie, accompagnés de leur nouvel ami Jacob, unissent leurs forces pour retrouver les créatures disséminées dans la nature avant qu’il ne leur arrive malheur. Mais nos quatre héros involontaires, dorénavant considérés comme fugitifs, doivent surmonter des obstacles bien plus importants qu’ils n’ont jamais imaginé. Car ils s’apprêtent à affronter des forces des ténèbres qui risquent bien de déclencher une guerre entre les Non-Maj’ et le monde des sorciers.

Une nouveauté liée à l’univers Harry Potter c’est un peu Noël en avance pour moi car ceux qui me connaissent savent que je suis une très grande fan. Ici c’est le tout petit livre annexe du même nom que l’on retrouve adapté. Vu la taille du livre qui est plus un glossaire qu’une vraie histoire, il est évident que tout allait devoir être construit surtout qu’il est prévu 4 autres films. Mais avec J.K. Rowling au scénario, je ne me fais pas trop de soucis. Et après avoir vu le film, il est certain qu’il y aura matière à développer une véritable nouvelle histoire, beaucoup de théorie circulent d’ailleurs déjà et certaines sont très intéressantes.

Vous l’aurez peut-être compris mais j’ai beaucoup aimé ce film. Nous n’avons pas un produit dérivé mais bien une nouvelle saga qui saura se faire sa place. Il s’agit donc de 2 univers qui se rejoignent mais chacun a son identité. Les allusions à la série originale restent discrètes et cohérentes. Par contre, il est certain que les prochains films se rapprocheront plus de l’aventure que nous connaissons et notamment du passé de Dumbledore aperçu dans le tome 7. Je pense sincèrement que les 2 œuvres seront complémentaires.

L’histoire est simple mais fonctionne parfaitement. Elle mêle chasse d’animaux dans la ville et complot plus profond derrière. Le tout est amené sur un ton parfois très drôle et parfois dramatique. On retrouve la très bonne réalisation de David Yates (HP 5, 6 et 7) avec une retranscription parfaite du New York des années 20 et de la belle magie avec une palette de sorts un peu plus développée. Les créatures sont vraiment fantastiques et réellement jolies à voir. Les scènes s’enchaînent de façon logique sans trop en faire et on ne s’ennuie pas. Tout ça accompagné d’une super bande originale signée monsieur James Newton Howard.

Enfin mention spéciale à 2 acteurs très talentueux : Eddie Redmayne juste incroyable comme toujours, il donne des dimensions particulières à ses personnages qui sont toujours très attachants, et Dan Fogler la surprise du film qui propose un personnage drôle qui trouve parfaitement son rôle dans ce monde magique.

Les points négatifs sont, à mon sens, la romance inutile entre 2 des personnages et surtout … Johnny Depp, je ne cautionne pas du tout ce choix et je suis très déçue de devoir le retrouver en 2018. Il y avait tellement de possibilités que c’est vraiment dommage de toujours le mettre en avant.

En conclusion, J.K. Rowling n’a pas fini de nous transporter dans son univers et nous créé une nouvelle intrigue dont on a hâte de découvrir la suite.

Laissez un commentaire