The Man In The High Castle

man in high castle

 

Synopsis : Les Américains ont perdu la Seconde Guerre mondiale et l’Amérique est désormais partagée entre l’Empire du Japon et l’Allemagne Nazi. En 1962, un groupe de résistants cherche à envoyer de précieux vieux films dans la zone neutre, mais les transporter coûte la vie de beaucoup de monde. Après près de deux décennies de cohabitation entre les deux grandes puissances, les rumeurs persistantes rapportant la santé déclinante du Führer laissent présager l’arrivée d’une période de troubles… (source : allociné)

Année : 2015
Saison : 1 (seconde prévue)
Nombre d’épisodes : 10
Format : 55 minutes

En ce moment c’est la mode des séries courtes qui sortent en une seule fois. Nouvelle mode amorcée par Netflix et c’est Amazon qui s’y met avec celle-ci. Personnellement, j’aime beaucoup ce format : peu d’épisode et pas besoin d’attendre la semaine d’après pour connaître la suite donc si on veut on peut passer la journée devant.

Tiré du livre du même nom de Philip K. Dick, l’histoire est plutôt géniale, d’autant que je suis une passionnée de la Seconde Guerre Mondiale, j’étais donc emballée par cette série.

Verdict ? Je suis assez satisfaite mais il y a quelques points négatifs. Les décors et les costumes sont très réussis. Les personnages sont très bons (mais j’ai un peu de mal avec l’actrice principale) et je trouve qu’il y a de très bons suspens à presque chaque épisode. Le cliffhanger de la fin est tout simplement extra. Mais il est vrai que la série est très, très lente. Il ne se passe pas beaucoup de chose pendant les épisodes et « l’action » est parfois concentrée qu’à la fin, ce qui donne évidemment envie de voir la suite mais du coup je peux comprendre que certains lâchent l’affaire en cours de route.

Quasiment aucune réponses ne seront apportées sur pourquoi les films sont si importants, comment peuvent-ils être si réalistes, qui est cet « homme du haut château », quelle est la portée de la résistance ? Cette saison positionne l’histoire et les personnages, des bases se posent.

En conclusion, une série prometteuse, un peu lente au démarrage mais qui se laisse facilement regarder et qui va se faire désirer.

Édit : après avoir terminé le livre (que j’ai vraiment pas aimé), il est clair que la série est plus une inspiration qu’une adaptation. En tout cas sur cette saison, à part le principe général et les personnages, il n’y a que quelques détails qui sont comme dans le livre. Pire encore, la série est plus intéressante …

Laissez un commentaire