Films en vrac n°6

 

La voleuse de livres

Un film sur la Seconde Guerre Mondiale ? Je prend d’office. Un film qui parle de livre ? Je prend doublement d’office. Malheureusement, si le côté sur la Seconde Guerre Mondiale est très bien traité et offre une nouvelle vue sur cette période, à savoir le côté de la vie des civils allemands, le côté bouquin est très survolé.
On retrouve dans ce film Liesel, une jeune fille qui se fait adoptée par une famille allemande « bien comme il faut ». Elle ne sait pas lire mais son nouveau papa va lui apprendre le pouvoir des livres et des mots. Pouvoir qu’elle développera avec Max, un jeune juif que la famille va cacher. Oui mais ça s’arrête là. Certes elle emprunte des livres pour lui faire la lecture alors qu’il est malade mais ce sont des passages très très courts. Ce qui devrait être un échappatoire à la guerre n’est pas du tout exploité. Le film dure 2h10 et même si on ne voit pas le temps passé, on se rend compte qu’il ne s’est pas passé grand chose ce qui est assez paradoxal. Il reste cependant un bon film avec des personnages attachants et même si la fin est franchement cruelle, j’ai apprécié cette nouvelle excursion dans la Seconde Guerre Mondiale qui reste ma période d’histoire favorite.

Underworld : Nouvelle ère

Underworld 1 était plutôt un bon film, le 2 est regardable, le 3 ça devient lourd, avec ce 4ème opus, on touche littéralement le fond. En bref, les humains ont découvert la présences des vampires et des lycans et veulent les exterminer. Sélène se fait chopper, perd son copain et fais un gros dodo d’au moins 10 ans dans un laboratoire. Elle finit par se réveiller, s’enfuir mais va faire une rencontre inattendue (sauf pour nous).  Tant de nullité dans un film de seulement 1h30 j’ai rarement vu ça. Tout est à jeter : le scénario prévisible au bout de 10 secondes, les acteurs plus mauvais les uns que les autres, même Kate Beckinsale a l’air de se faire chier à être là, les effets spéciaux. Je ne sais pas quel est le but de l’histoire en réalité, on avance dans une histoire sans queue ni tête qui n’a aucune finalité. En bref, un film tellement médiocre que je ne regrette pas de l’avoir vu dans mon canapé.

Et (beaucoup) plus si affinités 

Si il y a bien une chose que j’aime dans le cinéma, et que j’assume, c’est bien les films romantiques. J’adore regarder ça, ça remplir mon petit coeur de bonheur et d’amour. Ce que j’aime encore plus, c’est les petits films romantiques peu connus. Celui-ci nous raconte la rencontre entre Wallace et Chantry. Ils ont l’air de se plaire, pour lui c’est déjà un coup de foudre mais il y a un hic : elle est en couple. Ils décident donc de rester amis et rien d’autre. On va donc suivre cette relation d’amitié touchante et même si on sait que cela n’a aucune chance de marcher et si on sait qu’ils vont forcément finir ensemble à la fin, moi j’adore découvrir les prémices des histoires d’amour, les regards, les mots doux, les combats intérieurs pour savoir si il faut piquer la copine d’un autre, les folies qu’on fait pour l’autre. Bref un film bien cucul mené par Daniel Radcliffe qui sait faire autre chose que le petit sorcier et par Zoe Kazan une actrice peu connue mais que j’adore tant elle est naturelle et à l’aise dans ses films. A voir que si on est un adepte du genre évidemment.

Sans titre 6

Un commentaire pour “Films en vrac n°6”

  1. J’ai un avis radicalement différent sur le Underworld. Effectivement certains éléments sont gros comme une maison et se devine des kilomètres à la ronde, mais tout cela pour servir un retournement de situation dans genre « ok tout est télescopé depuis le depuis, mais vous l’aviez vraiment vu venir celle là ? ». Au final je trouve que c’est un bon film de divertissement : http://paladin-world.com/underworld-4-nouvelle-ere/

Laissez un commentaire