Interstellar

158828.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

 

Synopsis : Le film raconte les aventures d’un groupe d’explorateurs qui utilisent une faille récemment découverte dans l’espace-temps afin de repousser les limites humaines et partir à la conquête des distances astronomiques dans un voyage interstellaire. (source : allociné).

Ma critique pourrait tenir en 2 mots : chef d’oeuvre. Ce film est pour moi le meilleur de l’année 2014 et certainement le meilleur film de SF qu’il m’a été donné de voir. En sortant de la salle je n’avais qu’une envie : crier au monde à quel point Christopher Nolan est un génie.

Il nous avait déjà prouvé qu’il était capable de réaliser de très grands films mais il atteint ici le sommet de son art.

Interstellar n’est pas un film pour les mauviettes. Il faut s’accrocher car il dure mine de rien 2h49 et il est de plus assez complexe puisqu’il mêle astrophysique, physique quantique et voyages temporels. En clair, que du lourd, si vous y allez il faudra être concentré pendant 3h.

L’histoire commence assez simplement : la Terre est en train de se rebeller. La planète est devenue invivable pour les êtres humains, les tempêtes de sables sont de plus en plus fréquentes, la nourriture commence à être rare, les hommes sont obligés d’être quasiment tous des agriculteurs afin de subvenir aux besoins de la population. Mais tout cela ne suffit plus. La NASA explore donc en secret un moyen de découvrir d’autre planètes pour s’y installer en passant par un trou de ver qui permet de voyager vers une autre galaxie. Trou de ver « posé » là par une entité inconnue. Voila grossièrement le scénario de Interstellar. Il va être très difficile d’en dire plus sans spoiler puisque évidemment c’est beaucoup plus compliqué que cela et l’explication est tout bonnement magistrale.

Ce qui est génial avec ce film c’est qu’il touche des sujets qui pourraient faire peurs mais qui sont au final vraiment très bien expliqués et on n’est pas perdus un seul instant. On prend un vrai plaisir à suivre cette épopée spatiale qui touche à de grandes théories.

Outre l’aspect scénaristique, Nolan nous montre une fois de plus ses multiples talents par une réalisation niquel. De très beaux décors que ce soit sur Terre ou dans l’Espace, une photographie à couper le souffle, une musique majestueuse (merci Hans Zimmer), un choix d’acteur toujours aussi judicieux. Très belle palette avec évidemment Michael Caine mais aussi Anne Hahtaway, Jessica Chastain, John Lithgow, Casey Affleck et j’en passe. Et puis la palme du meilleur acteur, Matthew McConaughey que je couronne moi-même meilleur acteur de notre génération. Il prouve une fois de plus qu’il peut TOUT jouer, il est juste parfait.

En résumé et vous l’aurez compris, j’ai adoré Interstellar. C’est le genre de film qui laisse sur le cul, le genre de film qui me fait dire que oui putain j’aime le cinéma. Du grand art tout simplement.

2 commentaires pour “Interstellar”

  1. On en dit que du bien, j’ai hâte qu’il passe en VOD!

  2. J’ai adoré. Je conseille de le voir au cinéma sur « très » grand écran, certains passage dans l’espace sont magnifiques, notamment ceux ou la navette est toute petite par rapport aux planètes.

Laissez un commentaire