Esprit d’hiver de Laura Kasischke

Il y a quelques mois, grâce à Cleophis, j’ai découvert les matchs de la rentrée littéraire organisés par PriceMinister-Rakuten. Dévoreuse de livre en chef, je ne pouvais qu’être attirée par ce « concours » plus que sympathique. Le principe était extrêmement simple : on choisissait un livre dans la liste, on le recevait gratuitement chez nous et ensuite il fallait le lire (évidemment) et en faire la critique sur son blog. Le but étant de faire découvrir les nouveautés littéraires de la rentrée et/ou de nouveaux auteurs.

Esprit-dhiver-de-Laura-Kasischke

 

4ème de couverture : Réveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d’angoisse inexplicable. Rien n’est plus comme avant. Le blizzard s’est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant …

Le résumé de ce livre m’a tout de suite sauté aux yeux lorsque mon choix a du se faire. Le côté très mystérieux de cette histoire m’a donné envie d’en savoir plus.

Grand bien m’en fasse, j’ai adoré ce bouquin. 276 pages dévorées en quelques heures. Mais commençons par le début.

Holly et Eric sont un couple heureux, il adopte une petite russe du nom de Tatiana et leur vie se déroule le plus naturellement du monde. L’histoire commence un matin de Noël. Holly se réveille avec un horrible sentiment mêlé d’angoisse et de peur. Une certitude l’envahit et ne la quittera pas de la journée. Son mari quitte très vite la maison, en retard pour aller chercher ses parents à l’aéroport, il part de la maison à toute vitesse. C’est le début d’un huis clos haletant et oppressant.

Les premiers chapitres m’ont d’abord rendues perplexe. Je n’arrivais pas à me mettre dans l’histoire, cette phrase « quelque chose les avait suivis depuis la Russie jusque chez eux » répétée comme un mantra me tapait sur les nerfs. Je trouvais le style d’écriture brouillon et je ne comprenais pas où l’auteur allait nous emmener. Et puis on se prend au jeu.

L’histoire se pose doucement mais sûrement. Entremêlée de flashbacks, on suit cette journée de l’enfer où tension et folie vont s’entrechoquer. On avance pas à pas et à chaque page on a envie de comprendre. Comprendre l’attitude de Tatiana, comprendre l’angoisse de Holly, comprendre la chose surnaturelle ou psychotique qui se déroule dans cette maison qui a l’air d’être complètement coupée du monde à cause de la tempête de neige.

Au fur et à mesure, on finit par comprendre grâce aux informations des flashbacks et la vérité finit par éclater dans un final tragique.

En conclusion, Esprit d’hiver est un excellent thriller psychologique rudement bien écrit. Tout est bien détaillé et on est littéralement happé par l’ambiance dégagée par ce livre. La fin laisse sans voix.

Ma note : 18/20.

Laissez un commentaire