Lego Harry Potter : années 1 à 4

Cette semaine j’ai eu le plaisir de me procurer Lego Harry Potter : années 1 à 4 sur DS (et sur pc mais c’est une autre histoire). Je suis une grande fan de HP depuis plus de 7 ans (livre lus, relus et rerelus, idem pour les films) et pourtant je n’avais joué à aucun jeux sur consoles. Après avoir lu une critique assez positive je décidais de remédier à cela. Je viens de le terminer et voici mon test.

Histoire : c’est tout simplement les 4 premières années d’Harry à Poudlard (HP à l’école des sorciers, la chambre des secrets, le prisonnier d’Azkaban et la coupe de feu). Je pense que tout le monde connait l’histoire donc je ne m’étendrais pas dessus plus longtemps.

Le jeu : le jeu se découpe en 4 chapitres qui correspondent donc aux 4 premiers livres. Les différents chapitres retracent bien les scénarios originaux et on retrouve les scènes importantes de l’histoire. On suit donc Harry au cours de ses aventures, on assiste aux cours pour apprendre des nouveaux sorts mais aussi des potions. Généralement les nouveaux sorts appris sont bien intégrés dans les combats contre les boss (exemple : après avoir appris le sort de lévitation on doit l’utiliser contre le fameux Trogg dans le chapitre 1 qu’il faut assomer avec sa masse).  Pendant qu’on se balade dans le chateau on peut utiliser les sorts contre des objets et ainsi activer des mécanisme qui donnent des récompenses, le but étant de trouver tous ces mécanismes. Le jeu se partage entre le mode histoire et le mode libre. Une fois une partie de l’histoire terminée, on peut de nouveau la faire en mode libre et ainsi chercher tout ce qu’on a loupé la première fois. De plus certains des mécanisme dont j’ai parlé juste au dessus ne peuvent être activés qu’avec des sorts appris dans les chapitres 4 donc il faudra retourner dans le mode libre pour terminer le jeu à 100%.Pour les personnages, on peut en incarner plusieurs, il suffira juste de toucher le personnage actuel pour changer. On peut bien évidemment prendre Harry, Ron et Hermione mais aussi Hagrid, le professeur Lupin (chapitre III) et même le gobelin Gripsec. Chaque personnage peut avoir son utilité selon les situations. Par exemple Hagrid est le seul à pouvoir bouger des objets lourds et Gripsec est le seul à pouvoir actionner les mécanisme de Gringotts (chapitre I).J’ai beaucoup apprécié le fait que l’on reste pas que dans le chateau et alentours. Dans le chapitre I on a quelques quêtes à faire chez les Dursley, dans le chapitre II on est au Terrier chez les Weasley. On se retrouver aussi sur le chemin de traverse, dans la forêt interdite etc…Niveau graphisme, ils sont vraiment sympas, les personnages et le décor sont très bien faits. La musique est la même que dans les films et pour quelqu’un qui joue en temps normal sans le son ça change et ça fait plaisir.Seul gros bémol pour moi dans ce jeu c’est le manque de dialogues et de précision de l’histoire. Les personnages ne parlent pas. En tout cas ils ne parlent pas français mais font des sortes de bruits (la langue des legos ?). On retrouve parfois des dialogues écrits entre les personnages mais on avance dans l’histoire juste parce qu’on connait justement. Si quelqu’un débarque (bon ok c’est peu probable mais on sait jamais) il ne comprendra vraiment rien à l’histoire. Tout va très vite, les cinématiques sont en mode avance rapide (on notera une bonne touche d’humour dans ces scènes) et c’est parfois dommage de ne pas avoir plus de détails de la trame, en particulier dans le chapitre IV que j’ai terminé en 45 minutes à peine contre 2h voir 2h30 pour les autres. C’est celui qui est le plus décevant alors que c’est le livre le plus passionnant à mon goût.

Maniabilité, difficulté et durée de vie : comme pour pratiquement tous les jeux sur Ds on utilise le stylet. Sauf pour les déplacement on peut utiliser les flèches directionnelles. La gestion des 2 écrans et plus que simple puisque sur celui du haut on trouve les cartes. Pour les sorts, il suffit de cliquer sur l’objet et de suivre le tracé à l’écran. Les motifs sont généralement simple à reproduire. Seul problème sur la DS : l’éclairage parfois vraiment très sombre et c’est génant pour voir le décor correctement. Au niveau de la difficulté, aucune en fait. C’est vraiment très simple mais certaines actions sont desfois assez tordues et on doit s’y reprendre pour y arriver. Cela n’empêche pas le jeu de se terminer en 10h ce qui est une durée de vie correcte sachant qu’au bout des 10h on a pas fini le jeu à 100% et qu’il reste beaucoup de petites quête annexes à terminer dans le mode libre.En conclusion Lego Harry Potter reste quand même un très bon jeu pour les connaisseurs. On prend du plaisir à revivre l’aventure de Harry et même si on connait la fin on a quand même envie d’avancer dans l’histoire, personnellement je n’ai pas laché la DS pendant tout un aprem

Le petit plus : Je rappelle ici la sortie de la première partie du dernier livre « Les reliques de la morts » le 24 novembre 2010.

Professeur Layton et la boite de Pandore

Alors oui je suis à la bourre puisque ce jeu est sorti depuis maintenant presque 1 an. Mais ! Etant donné que c’est LE jeu qui m’a fait acheter une DS alors il mérite son test ici.

 

Histoire : Le professeur Layton et son cher apprenti Luke apprennent qu’un éminent docteur et ami de Layton aurait mis la main sur une boîte mystérieuse. Cependant ce malheureux docteur ne pourra pas faire partager sa découverte puisqu’on le retrouve mort dans son appartement. C’est là dessus que le jeu débute. Suite à cette macabre découverte, Layton tombe sur un billet de train anodin mais qui en réalité fait débuté l’aventure. Il part donc (toujours avec Luke bien sur) à la recherche de ce fameux coffret et découvrir ainsi ce qu’il est arrivé à son ami.

Le jeu : Le but du jeu est bien évidement une enquête qui a 2 buts : la raison de la mort du docteur et trouver la boîte. Le jeu se découpe en chapitre et à chaque chapitre correspond une découverte. Pendant tout le jeu on se balade, d’abord dans le train et ensuite dans des villages. Dans ces différents lieux on rencontrera pas moins de 60 personnages. Pratiquement tous auront une énigme à nous donner. Certaines devront être obligatoirement résolues pour avancer dans l’histoire. Celles qui ne le sont pas, pas de panique, elles seront stockées et faisable quand on le souhaite.En plus de l’avancement de l’histoire, on aura également 3 autres « missions ». D’abord le hamster dont on aura la charge : lors du chapitre dans le train on nous donnera un hamster tout mignon mais malheureusement obèse, le but étant de le faire maigrir. Pour cela il faudra lui faire faire des pas dans sa cage à l’aide d’objet que l’on pourra récupérer en finissant des énigmes. Ensuite il y a l’appareil photo. Cependant il manque tout le mécanisme intérieur, pour le faire fonctionner il faudra trouver les bouts manquants et quand l’appareil sera entier, on pourra débloquer des énigmes cachées. Enfin, le service à thé : au cours de l’aventure on trouvera des ingrédients, il faut 3 ingrédients pour créer un thé, le but étant de trouver toutes les recettes et ensuite donner le bon thé aux personnes qui souhaitent en boire (ces personnes auront une goutte sur la tête).Dernier point important, les petites pièces : on les trouve partout dans le décor et elles nous permettent d’acheter des indices si on est bloqué sur une énigme (au nombre de 3 par énigme), donc dans chaque nouvelle zone il ne faut pas oublier de tapoter l’écran à la recherche des pièces.

Maniabilité, difficulté et durée de vie : Pour ce jeu pas besoin des touches, seul le stylet est important. Pour se déplacer il y a des flèches jaunes sur les côtés de l’écran selon la direction, il suffit de les toucher. Contrairement à Professeur Layton et l’étrange village (que je suis en train de faire) quand on touche une personne, si elle a un point d’exclamation rouge cela veut dire qu’elle a une énigme pour nous. La maniabilité est donc excellente, il suffit juste de toucher tout ce qui nous intéresse.Pour la difficulté cela dépend des énigmes. On peut trouver des énigmes extrêmement simples comme des complètement tordues. Les énigmes sont très variées, et leur difficulté dépendra aussi de vous, pour ma part, étant très nulle en maths les énigmes avec des chiffres me posaient beaucoup de problèmes.La durée de vie varie selon la vitesse de résolution des énigmes. Je l’ai terminé en 10h et je pense avoir pris mon temps.

En conclusion : Professeur Layton et la boîte de Pandore est un excellent jeu. L’histoire est intéressante, on a envie de découvrir la fin et on a du mal à décrocher. Le mécanisme du jeu est très bien fait et les énigmes sont toutes plus ou moins très recherchées. Le graphisme est très sympa à voir, la musique agréable à écouter et les personnages sont attachants. En bref un très bon jeu pour la DS qui nous fait passer 10h de plaisir.

Le petit plus : 2 autres épisodes de Professeur Layton vont encore encore sortir donc un le 20 septembre : Professeur Layton et le dernier voyage dans le temps.

Hello world !

Comme le dit le titre d’origine : Hello world !

Cédant à mes pulsions je retente l’aventure du blog et j’espère réussir à le tenir à jour.

Sinon qui suis-je ? Une geekette passionnée de films, séries, de bouquins, de jeux vidéos et surtout de WoW. Alors ce blog traitera tout simplement de toutes ces choses !